Comment nettoyer ses joints de carrelage dans sa salle de bain ?

Même un entretien régulier minutieux ne suffit pas à conserver la blancheur immaculée des joints de carrelage, qui deviennent gris, voire noirs, très rapidement. Heureusement, lorsque l’on connaît les astuces imparables, nettoyer ses joints de carrelage est un véritable jeu d’enfant. Vous verrez que les méthodes ne manquent pas : à vous d’essayer ces différents remèdes pour choisir celui qui vous conviendra le mieux.

Pourquoi nettoyer ses joints de carrelage ?

Si vous faites partie de ceux pour qui l’aspect esthétique compte beaucoup, nettoyer les joints de carrelage de votre salle de bain peut sembler être une évidence : les traces de moisissure n’ont en effet rien d’agréable.

Cependant, d’autres raisons, peut-être encore plus importantes, devraient vous pousser à vous atteler à cette tâche parfois négligée. Le noircissement de ces joints est avant tout un signe qu’ils sont en train de s’abîmer, ce qui pourrait, à terme, causer de véritables problèmes d’étanchéité. Des joints qui ne remplissent pas leur rôle peuvent ainsi donner lieu à des dégâts à ne surtout pas sous-estimer. Enfin, les moisissures ont un impact négatif sur la santé, conduisant parfois à des maladies difficiles à soigner.

De quoi vous donner envie d’astiquer votre salle de bain à fond pour lui redonner toute sa blancheur et son éclat ! Heureusement, les solutions sont nombreuses et vous aurez forcément sous la main de quoi remédier au problème grâce à des alternatives entièrement naturelles et biodégradables.

Utiliser le citron et le sel de table (ou le bicarbonate de soude)

Qui l’eût cru ? Utiliser des ingrédients alimentaires que tout le monde a dans ses placards pour nettoyer ses joints de carrelage peut sembler étrange. Et pourtant, il s’agit une astuce de grand-mère éprouvée !

L’acide citrique (contenu dans le citron) s’avère redoutable contre les moisissures et permet de dissoudre les dépôts de savon et de calcaire. Quant au sel, c’est par son action abrasive qu’il parvient à éliminer les traces incrustées dans les jointures. Le bicarbonate vous permettra, lui aussi, de déloger les résidus de la même manière et son action antifongique et antibactérienne est bien connue.

La méthode au citron la plus employée indique de presser le jus du fruit dans un bol, puis d’ajouter le sel ou le bicarbonate de soude jusqu’à former une pâte épaisse. Armez-vous d’une vieille brosse à dents pour prélever le mélange et l’appliquer sur les joints. N’hésitez pas à laisser poser entre quelques minutes et une heure avant de frotter : la saleté ne partira que plus facilement. Une autre alternative, encore plus simple, consiste à saupoudrer le bicarbonate ou le sel directement sur un quartier de citron et de l’utiliser pour nettoyer les joints de carrelage. N’oubliez pas de rincer ! Une fois le travail accompli, vous pourrez même composter cet outil usagé.

Opter pour le vinaigre blanc

Allié bien connu des salles de bain parfaitement détartrées, le vinaigre blanc est également redoutable contre les moisissures. Tout comme pour le citron, c’est son acidité qui est à l’origine de son action détachante et désinfectante. Cependant, contrairement au petit agrume jaune au parfum agréable, le vinaigre n’est pas très apprécié pour son odeur. Qu’importe : c’est l’occasion de lui ajouter quelques gouttes (pas plus !) d’une huile essentielle que vous aimez. Renseignez-vous sur leurs propriétés et vous découvrirez que beaucoup sont même naturellement antibactériennes ou antifongiques.

Pour nettoyer les joints de carrelage avec du vinaigre blanc, vous pouvez simplement remplir un vaporisateur ou l’appliquer grâce à une éponge. Cette technique est parfaite pour l’entretien quotidien. Il est, par exemple, recommandé de vaporiser un peu de vinaigre sur les jointures après chaque douche pour éviter la formation de traces indésirables.

Cependant, si les taches sont déjà incrustées, utilisez plutôt un mélange de vinaigre et de bicarbonate de soude que vous pourrez laisser poser. L’action (et la marche à suivre) est exactement la même que pour le citron.

Ce produit à tout faire est également parfait pour nettoyer les vitres de la maison !

Employer le savon noir

Ultra dégraissant tout en restant 100 % naturel et biodégradable, le savon noir se présente sous la forme d’une pâte plus ou moins épaisse. Il peut ainsi être conditionné en pot ou en bouteille. Ce détergent végétal très concentré est souvent constitué de potasse et d’huile d’olive. C’est le nettoyant multifonctions par excellence ! Il n’est donc pas étonnant que nettoyer les joints de carrelage dans la salle de bain fasse aussi partie de ses applications.

Pour utiliser ce savon à tout faire, il faut généralement diluer un bouchon (ou une cuillérée à café) de produit dans un litre d’eau chaude. Vous vous servirez ensuite d’une brosse ou d’une éponge pour appliquer la mixture et frotter les jointures. Vous pourrez également remplir de cette eau savonneuse une bouteille de type spray.

Une autre solution, encore plus infaillible, consiste à mélanger le savon noir à du bicarbonate de soude (encore lui !) et éventuellement à un peu d’eau pour créer une crème à récurer d’une grande efficacité.

Ce savon multiusage vous permettra aussi d’entretenir le cuir ou de faire briller votre argenterie : un indispensable du ménage écologique.

Se servir de la pierre d’argile

Pour rester sur le thème des solutions écologiques pour nettoyer vos joints de carrelage, impossible de faire l’impasse sur la pierre d’argile, également appelée pierre d’argent ou pierre blanche. Elle se présente sous la forme d’un bloc à base d’argile naturelle et contient souvent une petite proportion de savon, ainsi que des huiles essentielles qui lui confèrent des propriétés désinfectantes. Vous la trouverez en magasin bio ou de bricolage.

La pierre d’argile est recommandée pour nettoyer toute la maison. Elle détartre et dégraisse très efficacement un grand nombre de surfaces, même les plus fragiles. Vous ne risquerez ainsi pas d’abîmer vos joints par une action trop abrasive.

Utiliser une pierre d’argile est très simple. Humidifiez une éponge que vous passerez ensuite sur le bloc avant d’appliquer le produit sur les surfaces à astiquer. Frottez autant que nécessaire et rincez à l’eau claire. N’oubliez pas de laisser sécher votre pierre d’argile avant de refermer le pot.